Dojo Kun

dojo-kunCe Dojo Kun (serment) a été écrit pas Sosai Mas Oyama avec l’assistance de Eiji Yohikawa, auteur de Musashi, le livre traitant de la vie et des exploits de Miyamamoto Musashi.

  • Nous entraînerons notre coeur et notre corps en vue d’acquérir un esprit ferme et inébranlable.
  • Nous poursuivrons toujours la vraie signification des arts martiaux et nous garderons nos sens en éveil.
  • Avec vigueur, nous chercherons à cultiver un esprit de privation personnelle.
  • Nous respecterons nos supérieurs ainsi que les règles de courtoisie et nous éviterons tout acte de violence.
  • Nous suivrons notre maître et n’oublierons jamais les vraie vertus de l’humilité.
  • Sagesse et force : ce sont là les seuls buts vers lesquels nous devrons nous élever.
  • Toute notre vie durant, grâce à la discipline du karaté, nous tâcherons d’obéir aux exigences de notre chemin, de notre coeur.

Telle est la voie du Kyokushin.

Le Dojo Kun a été traduit en plusieurs langues. On le retrouve aussi en japonais sous deux formes. Il existe de légères nuances parmi les nombreuses traductions.