Fondements

KyokushinkaiLE KYOKUSHIN

Kyoku:ultime

Shin:vérité

Peint à l’origine par Shihan Haramotoki, maître en calligraphie et ami de Mas Oyama.

« Le but ultime des arts martiaux est de se détacher des attachements de la vie, incluant le plus grand, la vie et la crainte de la mort. Et c’est le but de mon karaté, tel que le suggère son nom; Kyokushin. »

Mas Oyama

 

 

logo-kankuLE KANKU

Le symbole du karaté Kyokushin est le kanku, qui prend son origine dans le kata du même nom. Dans celui-ci, la signification du symbole est la suivante :

Les mains sont jointes seulement du bout des doigts et levées vers le haut pour scruter le ciel. Les points du kanku représentent les doigts et suggèrent les poing ultimes. Les sections plus larges représentent les poignets et évoquent la puissance. Le centre symbolise l’infini. Le kanku est entouré d’un cercle qui exprime la continuité et un mouvement circulaire.

 

Dojo-1LE DOJO

Il ne s’agit pas d’un centre de conditionnement physique. Littéralement, dojo signifie « lieu pour trouver la voie ». Il faut le considérer comme un lieu sacré, un endroit propice à l’étude du karaté. En franchissant le seuil, à l’entrée et à la sortie du dojo, les karatékas exécutent un salut et prononcent : Osu.

Comme le veut la tradition des premiers grands maîtres de karaté, le plancher est construit en bois, car il est important que les pieds soient en contact avec celui-ci ou, à l’origine, avec la terre.